Comptabilité de gestion et comptabilité générale

La comptabilité générale enregistre les flux externes en vue d’établir au moins une fois par an le bilan et le compte de résultat

La comptabilité analytique qu'on appelle aussi comptabilité  de gestion mesure les flux internes.

 La comptabilité générale  ne permet pas de connaître le résultat obtenu pour chaque activité ou produits  car les charges sont classées par nature

Il faut donc retraiter les charges et les produits enregistrés afin de les affecter par destination : par produit, par activité, par rayon.


Les objectifs de la comptabilité de gestion

Evaluer les coûts de revient des produits ou des services vendus

 - Un coût est une somme de charges qui concerne un produit ou une activité de l’entreprise.      

- Le coût de revient d’un produit ou d’un service est un coût calculé au stade final de son élaboration c’est-à-dire à sa livraison au client. Il est constitué par la totalité des charges supportées par l’entreprise : on dit que c’est un coût complet.

Il est nécessaire pour calculer le résultat analytique et apprécier ainsi la rentabilité d’un produit (perte ou bénéfice).

 

Résultat analytique = Prix de vente – Coût de revient

 - La marge

 

On peut également calculer des marges aux différents stades de l’élaboration d’un produit (marge sur coût des matières, marge sur coût du produit assemblé).

 

Une marge est la différence entre le prix de vente et un coût partiel (coût d’achat des matières, coût du produit installé…).

 

L’analyse des marges permet d’affiner la politique de prix et de rechercher les moyens permettant de limiter le montant des charges (en réalisant des économies).

 

Déterminer la valeur des stocks

La comptabilité de gestion doit être en mesure de fournir à tout moment le montant en quantité et en valeur des matières premières, des marchandises ou des produits finis stockés.

 

Pour cela elle utilise des fiches de stocks qui sont des supports d’information sur les mouvements (bon d’entrée, bon de sortie).

Evaluer les performances de l’entreprise

L’analyse des écarts entre les coûts réels et les coûts prévisionnels permet d’identifier les sources de dysfonctionnement et d’engager des actions correctives.