IMG_1284[1]

Le plan comptable Général

 Le PCG est une norme qui fixe des règles obligatoires pour la tenue de la comptabilité des entreprises.

  Le PCG est une obligation pour l’entreprise : il  impose aux entreprises de :

- produire des documents financiers

- respecter des règles de tenue de comptabilité afin de fournir une image fidèle de sa situation

- respecter un plan des comptes normalisés adaptable à son activité

Les classes : le regroupement de comptes s’appelle une classe

Le plan des comptes  est divisé en 8 classes.( nous n’utiliserons que les comptes de 1 à 7) Chaque classe regroupe des comptes de même nature.

Classe 1 : comptes de capitaux (capital, résultats, emprunts…)

Classe 2 : comptes d'immobilisations (immobilisations, amortissements des immobilisations)

Classe 3 : comptes de stocks et d'en-cours (Stocks de matières premières, de marchandises…)

Classe 4 : comptes de tiers (fournisseurs, clients, personnel, état…)

Classe 5 : comptes financiers      (banque, caisse …)

Classe 6 : comptes de charges (achats de biens et de services, impôts, salaires…)

Classe 7 : comptes de produits (ventes de biens et de services …)

Les comptes de bilan

Les comptes des classes 1 à 5 sont appelés comptes de bilan. Ils décrivent le patrimoine de l'entreprise (ce qu'elle possède et ce qu'elle doit).Ils se scindent en deux catégories :

-          Les comptes de l’actif qui ont un solde débiteur

-          Les comptes de passif qui ont un solde créditeur

Les comptes de gestion

Les comptes des classes 6 et 7 sont appelés comptes de gestion. Ce sont eux qui permettent de calculer le résultat de l'entreprise (bénéfice ou perte).Ils regroupent les comptes de charges(toujours débiteurs) et les comptes de produits (toujours créditeurs)

 

 La codification décimale

Le plan des comptes du PCG utilise une codification décimale (chaque classe peut comporter 10 comptes à 1à 2 chiffres…)

Chaque classe est divisée en plusieurs rubriques à 2 chiffres qui gardent comme premier chiffre, le numéro de la classe à laquelle elles appartiennent.

Exemple :          Classe 4 Comptes de tiers

                                   Rubrique 40 Fournisseurs et comptes rattachés

                                               41 Clients et comptes rattachés

                                               42 Personnel et comptes rattachés

                                               43 Sécurité sociale et autres organismes sociaux

                                               44 Etat et autres collectivités publiques

Chaque rubrique est elle-même divisée en plusieurs comptes à 3 chiffres qui sont eux-mêmes subdivisés en comptes à 4 chiffres et ainsi de suite.

Exemple :          Classe 6 comptes de charges

                                   60 Achats

                                               602 Achats stockés - autres approvisionnement

                                                           6026 Emballages

                                                                      60261 Emballages perdus

 

Remarques : - Les comptes gardent comme premiers chiffres ceux de la classe et de la rubrique dont ils dépendent.

-          Le PCG propose une liste très complète et très précise de comptes. L'entreprise n'en utilisera souvent qu'une partie.

Le plan comptable des logiciels comptables

Les logiciels comptables fournissent un plan comptable qui respecte le plan comptable général.

Ils uniformisent la codification en imposant un nombre fixe de positions pour l'ensemble du plan des comptes, des zéros étant ajoutés si nécessaire aux numéros de comptes.

 

Exemple : dans un plan comptable à 6 positions,

          le numéro de compte  607           devient  607000

          le numéro de compte  2184          devient  218400

          le numéro de compte  53             devient  530000

Les caractéristiques du plan de compte de l’entreprise :

- Les entreprises peuvent adapter le plan comptable général à leurs propres besoins à condition de respecter les radicaux obligatoires du PCG.

Exemple : une entreprise qui produit les biens A et B

7011 ventes de produits A

7012 ventes du produit B                        70121 ventes de Produit B en France

                                                           70122 ventes du produit B à l’étranger

 

- Des comptes prévus par le PCGne figurent pas dans le plan des comptes de l’entreprise s’ils

 

sont inutiles à son activité. Exemple : Achat de matières premières pour une entreprise commerciale.

- Les logiciels comptables imposent parfois une longueur fixe des numéros de comptes (par exemple su 6 chiffres) EX Banque 512000

 Les comptes nominatifs :

Il est utile pour l’entreprise d’ouvrir un compte au nom de chacun de ses clients et de ces fournisseurs afin de mieux suivre ces créances et ces dettes. Ces comptes individuels sont appelés comptes nominatifs.

Un numéro d’ordre précédé d’un point complète le numéro du compte

Exemple : client Albert  411.01

             Client Michel    411.02